Ce sont 20 % des courtiers immobiliers de la province5 qui travaillent sous la bannière RE/MAX et qui participent ainsi à la vente de presque la moitié des propriétés offertes au Québec6, réalisant ainsi une performance remarquable ! Rien d'étonnant à ce que RE/MAX soit la seule bannière du secteur immobilier à figurer sur la liste des 30 entreprises les plus admirées des Québécois, selon Léger Marketing et le journal Les Affaires.
Pages Jaunes, qui a vécu de beaux jours avec ses bottins téléphoniques, s’est recyclée de peine et de misère au fil des ans dans le numérique avec, notamment, le site Canada411.ca et DuProprio.com. Plus récemment, la compagnie a décidé de réduire ses dépenses et de recentrer ses activités afin d’améliorer sa santé financière. Dans cet esprit, Pages Jaunes a renvoyé son président et chef de la direction l'an dernier et a mis en branle, au début de l'année, un effort de consolidation qui s’est notamment soldé par la mise à pied de quelque 500 employés, soit 18 % de son personnel.

Les trois autres partis ont reconnu que les consommateurs étaient confus. Mario Laframboise, député sortant de Blainville pour la Coalition avenir Québec (CAQ), se contenterait d'obliger les entreprises d'assistance en matière de revente à divulguer, dans un contrat et dans leur publicité, que leurs services ne sont pas couverts par la Loi sur le courtage immobilier. Quant à la ministre responsable de la protection des consommateurs et de l'habitation, Lise Thériault, du Parti libéral du Québec (PLQ), elle dit vouloir s'assurer que le consommateur sache qu'il ne profite pas des mêmes protections selon qu'il fait affaire avec un courtier ou avec DuProprio.
Le courtier effectue la description complète et précise de la propriété, fait l’analyse du marché, propose une stratégie de mise en marché, vérifie les spécifications de la propriété convoitée, rédige et soumet la promesse d’achat au vendeur, négocie dans le meilleur intérêt de son client et s’assure que toutes les conditions sont remplies à temps pour la signature de l’acte notarié.
Le patrimoine architectural de Québec comprend l'ensemble des bâtiments de l'Assemblée nationale qui ont été érigés sur la colline Parlementaire à partir de 1877. On y retrouve deux styles architecturaux, soit le style Second Empire pour l'Hôtel du Parlement et l'architecture Beaux-Arts pour les autres édifices. La Citadelle de Québec, construite entre 1820 et 1831, le Château Frontenac, bâti entre 1892 et 1893, et la Terrasse Dufferin font également partie du site patrimonial du Vieux-Québec.
×